Agenda du Libre pour la semaine 43 de l’année 2017

Calendrier Web, regroupant des événements liés au Libre (logiciel, salon, atelier, install party, conférence), annoncés par leurs organisateurs. Voici un récapitulatif de la semaine à venir. Le détail de chacun de ces 32 événements (1 en Belgique, 28 en France, 0 au Luxembourg, 3 au Québec, 0 en Suisse et 0 en Tunisie) est en seconde partie de dépêche.

Sommaire

[FR Nantes] Café Vie Privée / Chiffrofête / Cryptoparty - Le lundi 23 octobre 2017 de 19h00 à 22h00.

Tous les lundis du mois d’octobre nous serons présents au bar le Chat noir à Nantes  à 19h pour échanger autour de la protection des données personnelles et de sa vie privée sur Internet.

Lundi 23 octobre
Protection de son trafic sur Internet

Pourquoi et comment chiffrer son trafic sur Internet avec un VPN (réseau privé virtuel) ?
Présentation du fonctionnement d’un VPN, de son intérêt et de sa mise en place.

Venez avec votre ordinateur ou votre smartphone, vous pourrez en profiter pour installer des outils lors des ateliers et nous pourrons vous aider pendant leur installation.

Et si vous voulez installer Tails, pensez à venir une clé USB avec un espace d’au moins 4Go.

L’entrée est libre et gratuite, et c’est ouvert à toutes et à tous

Informations pratiques
Le 23 octobre
Au Chat Noir, 13 Allée Duguay Trouin, Nantes

[FR Lyon] Mapathon Missing Maps - Le mardi 24 octobre 2017 de 19h00 à 22h00.

Venez nous aider à cartographier sur OpenStreetMap, la carte du monde collaborative et libre

CartONG et la Tour du Web vous invitent à un mapathon Missing Maps pour découvrir la cartographie participative et humanitaire dans OpenStreetMap pas besoin d'être un expert, c'est accessible à tout le monde

Pourquoi

L’objectif du projet Missing Maps est de créer des cartes pour les zones de crise des pays en voie de développement qui en ont le plus besoin.

En effet, on peut penser qu'aujourd'hui toutes les parties du monde sont cartographiées, mais en réalité nombreuses régions ne possèdent encore aucunes cartes.

L'objectif de Missing Maps est donc de cartographier toutes ces zones encore invisibles sur les cartes, pour permettre par la suite aux collectivités locales et acteurs de l'humanitaire de pouvoir agir plus efficacement en cas de crise.

Comment

Avec la plateforme de cartographie libre et contributive OpenStreetMap (OSM, le Wikipédia des cartes) un outil formidable pour remplir les blancs, n'importe qui peut participer à la cartographie de n'importe quelle zone de la planète il suffit d'un ordinateur, d'une souris et d'une connexion internet Grâce à la couverture globale d'image satellites disponible aujourd'hui, il est possible de tracer facilement routes, bâtiments ou cours d'eau, autant d'informations très utiles pour les organisations humanitaires et de développement sur le terrain.

Le programme de la soirée

Nous vous proposons de découvrir comment contribuer à OpenStreetMap durant un mapathonCet événement s'inscrit dans le cadre de l'initiative globale Missing Maps, projet humanitaire qui vise à cartographier en amont les parties du mondes vulnérables aux catastrophes naturelles, crises sanitaires, environnementale, aux conflits et à la pauvreté.

Au programme

  • 19h00 accueil des participants
  • 19h10 Mot de bienvenue, présentation du projet Missing Maps et du déroulement de la soirée
  • 19h20 Présentation de la contribution dans OSM
  • 19h30 Cartographions

Lightning Talks / Restauration

  • 22h00 Fin du Mapathon 

Où?

À La Tour du Web, 4 Rue du Professeur Charles Appleton, 69002, Lyon

Un grand merci à La Tour du Web pour l'accueil

Entrée libre et gratuite. Vous pouvez apporter de quoi grignoter ou boire pour partager au moment de la pause.

Venez nombreux, et n'oubliez pas votre ordinateur portable, et souri(re)s 

[BE Arlon] Première rencontre OSM - Le mardi 24 octobre 2017 de 19h30 à 21h30.

Première rencontre pour les cartographes de la province du Luxembourg et alentours.

Le but est de se connaître, de partager nos expériences, de faire le point sur l'état de OSM dans la région, de définir d'éventuelles priorités.

Venez nombreux

[QC Montréal] SOA - Le combat pour le libre-accès en Haïti - Le mercredi 25 octobre 2017 de 01h00 à 12h45.

À la suite d’un colloque à Port-au-Prince sur la science ouverte et la justice cognitive en mars 2016 auquel étaient associés le projet SOHA (www.projetsoha.org) et la bibliothèque numérique Les Classiques des Sciences Sociales (wwww.classiques.uqac.ca/), nous avons décidé de créer une association pour la promotion du Libre accès et la recherche scientifique dans notre pays (Haiti). Son nom est Réseau des Jeunes Bénévoles des Classiques des Sciences Sociales (REJEBECSS) et agit particulièrement pour une large diffusion du patrimoine scientifique d'Haïti. Le libre accès représente une solution d’avenir, déjà ancienne, mais très peu exploitée et fait face à divers obstacles dans les Suds particulièrement. Au cours de notre conférence, d’une part, nous exposerons et analyserons des obstacles au Libre accès en Haïti. D’autre part, nous présenterons un rapport de nos activités militantes vouées à la promotion de ce pilier de la Science Ouverte.
Cet événement se déroule dans le cadre de la Semaine de l'Open Access 2017.
Conférenciers:- Rency Inson Michel- Anderson PierreENTRÉE LIBRE ET OUVERTE À TOUS ET TOUTES ! APPORTEZ VOTRE LUNCH, ON VOUS ATTEND!Pour en savoir plus:http://www.lenational.org/science-ouverte-libre-acces-aux-ressources-scientifiques-haiti/http://lenouvelliste.com/lenouvelliste/article/156111/Un-colloque-international-sur-la-science-ouverte-et-le-libre-acces-aux-ressources-scientifiques-en-Haiti

[QC Montréal] SOA - Contribuer à Wikipédia (UQAM) - Le mercredi 25 octobre 2017 de 12h30 à 14h00.

L’objectif de cette formation est de se familiariser avec le fonctionnement de l’encyclopédie collaborative en libre accès la plus utilisée dans le monde en pénétrant dans l’arrière-boutique où écrivent les wikipédistes.
Après une brève présentation historique et sociologique de Wikipédia, la formation se propose de passer en revue les principales rubriques et mécanismes de fonctionnement de l’encyclopédie.
Les participant.e.s qui le souhaitent pourront, dans la dernière portion de l’activité, s’initier à l’écriture encyclopédique à proprement dit. Ceux et celles qui désirent créer une ébauche (nouvel article) ou modifier un article existant sont invités à se documenter avant la formation.

[QC Montréal] SOA - Wikipédia + LGBTQ = soirée contributive - Le mercredi 25 octobre 2017 de 18h30 à 21h30.

Première soirée contributive à Wikipédia sur les thématiques québécoises LGBTQ+. Venez nous aider à bonifier ou même créer des articles pour améliorer la présence des artistes, lieux et événements de la communauté LGBTQ+ québécoise dans Wikipédia. Ensemble, nous pouvons améliorer la présence de la culture LGBTQ+ québécoise dans l'univers de Wikipédia. La page du projet : Retrouvez des idées de lieux, de personnalités et d'événements LGBTQ+ du Québec :https://fr.wikipedia.org/wiki/Wikipédia:Café_des_savoirs_libres/CSL_LGBTQ%2B
Déroulement proposé :
1e heure : Formation Wikipédia & présentation de la BALO

[FR Montpellier] Créer un ordinateur sous GNU/Linux avec Raspberry Pi - Le mercredi 25 octobre 2017 de 17h00 à 19h00.

Blender (initiation)
Découvrir Blender, logiciel libre de modélisation, d’animation et de rendu en 3D. Il possède de nombreuses fonctions avancées comme, entre autres, la gestion de montage vidéo et la création de jeux vidéo grâce à son moteur de jeu intégré.
Blender est un logiciel libre et gratuit de modélisation, d’animation et de rendu en 3D, créé en 1995. Il est actuellement développé par la Fondation Blender.
Il dispose de fonctions avancées de modélisation, de sculpture 3D, de dépliage UV, de texturage, de rigging, d’armaturage, d’animation 3D, et de rendu. Il gère aussi le montage vidéo non linéaire, la composition, la création nodale de matériaux, la création d’applications 3D interactives ou de jeux vidéo grâce à son moteur de jeu intégré (le Blender Game Engine), ainsi que diverses simulations physiques telles que les particules, les corps rigides, les corps souples et les fluides.

Inkscape
Dessiner avec Inkscape, logiciel libre, puissant et gratuit qui permet de créer des dessins vectoriels. Vous pourrez ainsi dessiner avec aisance directement en mode numérique et donner corps à vos créations avec des formes, la duplication, la transparence, les transformations ou encore les dégradés et l’ajout de texte.
Inkscape est un logiciel libre de dessin vectoriel sous licence GNU GPL. Il gère des fichiers conformes avec les standards XML, SVG et CSS du W3C. Il s’agit d’un logiciel multiplateforme, disponible notamment sous Windows, Mac OS X (sous X11), GNU/Linux et FreeBSD.

Présentation, utiliser GNU/Linux
Découvrir un système d’exploitation basé sur Linux, libre et gratuit, et repartir avec une distribution Linux sur clé USB (à fournir 2 Go et formatée), facile à installer et à utiliser pas à pas.

Scratch
Découvrir une manière simple et ludique d’apprendre la programmation informatique en créant un jeu vidéo basique à l’aide du logiciel Scratch.
Scratch est une implémentation visuelle et dynamique du langage de programmation Smalltalk fondée sur Squeak. Cette plateforme d’apprentissage de codage comporte de plus de 14,5 millions de projets partagés allant de l’animation à la simulation 3D. Le nombre d’utilisateurs enregistrés est de 12 millions et ne cesse d’augmenter.

Mardi 03 octobre 2017 de 17h00 à 19h00 Groupe Blender
Mercredi 04 octobre 2017 de 17h00 à 19h00 Initiation Inkscape
Mercredi 25 octobre 2017 de 17h00 à 19h00 Créer un ordinateur sous GNU/Linux (avec la distribution Ubuntu Mate), avec Raspberry Pi
Mercredi 31 octobre 2017 de 17h00 à 19h00 Initiation Scratch
Salle Nino Rota, Médiathèque Federico Fellini place Paul Bec, 34000 Montpellier

[FR Toulouse] Rencontre Tetalab - Le mercredi 25 octobre 2017 de 21h00 à 23h00.

Rencontre hebdomadaire des hackers et artistes libristes Toulousains.

Ouvert au public tous les mercredi soir.

Venez nombreux.

[FR Paris] Forum PHP - Du jeudi 26 octobre 2017 à 08h00 au vendredi 27 octobre 2017 à 18h00.

L’AFUP, Association Française des Utilisateurs de PHP, présente le Forum PHP 2017, le plus grand rendez-vous francophone annuel de toutes les communautés PHP, professionnelles et open-source, dédié au langage et à son écosystème.

2 jours 100 PHP pour faire le tour du langage, 2 ans après la sortie de sa dernière évolution majeure. 2 jours de conférences plénières, de 40 ou 20 minutes, de lightning-talks, d'ateliers, et bien sûr de moments de convivialité qui font aussi la réputation de l'événement.

[FR Challans] Permanence Linux - Le jeudi 26 octobre 2017 de 18h00 à 20h00.

Chaque dernier jeudi du mois, Linux Challans vous donne rendez-vous à l'Albanera Café, 17 rue du Général Leclerc 85300 Challans.

Nous vous proposons lors de ces rendez-vous mensuels d'échanger autour du Libre, des conseils ou une assistance technique.

Vous pouvez venir pour vous faire aider, ou aider, à installer et paramétrer une distribution GNU/Linux de votre choix ou des logiciels libres sur votre ordinateur.

Recommandations

  • Sauvegardez vos données avant de venir.
  • Libérez de la place sur le disque dur (20 Go minimum) et défragmentez Windows si vous voulez le conserver.
  • Nous prévenir de votre passage via la messagerie.

Vous pouvez aussi venir pour une première prise d'informations et de contacts.

Nous vous attendons toujours plus nombreux

[FR Tours] Apéro Rencontre FAI - Le jeudi 26 octobre 2017 de 18h00 à 19h00.

Internet est un réseau de réseaux.

Ce sont des câbles, des ondes, des logiciels […] mis en réseau et qui nous permettent de communiquer. Ces échanges d'informations nous concernent tous, ils deviennent inévitables.

Tout comme l'eau, la nourriture, la monnaie, Internet peut être vu comme un Commun accéder à son contrôle donne des pouvoirs importants pouvant déstabiliser des vies, un marché, […] si l’intérêt de chacun n'est pas mis en valeur.

Construire Internet dans nos campagnes (et des fois des villes proches d'agglomérations) n'est pas "rentable", les sociétés privées ne vont donc pas investir. Est-ce que ce réseau devrait être disséqué en fonction de sa rentabilité

N'est-ce pas un tout qui serait finançable par un système collectif
Est-ce que le contribuable doit payer uniquement la part non rentable du réseau à travers ses impôts
Est-il possible de construire un internet solidaire, inclusif, démocratique
Doit-on exploiter les données personnelles des abonnés/usagers pour financer le coût de l'infrastructure

Quels sont les risques à centraliser la gestion d'un réseau Jusqu'à où peut-on aller

Depuis 10 ans, le réseau tend à se centraliser en des points stratégiques commerciaux, politiques, etc. Les abonnés sont sont des numéros qui n'ont pas d'avis à exprimer, il est difficile de comprendre comment Internet fonctionne, comment on peut le rendre démocratique.

Pourtant, il est possible de construire soi même son internet. Il y a même plus de 2000 personnes en France qui le font déjà à travers les associations de la Fédération des fournisseurs d'accès associatifs (https://www.ffdn.org).

Et si on en parlait

[FR Paris] Mapathon Missing Maps Techfugees Summit - Le jeudi 26 octobre 2017 de 18h30 à 21h30.

DESCRIPTION

En soutien au "Techfugees Summit", un forum qui débat et propose des solutions techniques et des innovations permettant d'améliorer les conditions de vie des réfugiés et ayant lieu cette année à Paris du 25 au 26 octobre, CartONG a décidé d'organiser un mapathon Missing Maps le 26 octobre à 18:30 à ESS'pace.

Dans le cadre de cet événement, CartONG, Techfugees et ESS'pace joignent leurs efforts en vue de vous faire découvrir la cartographie participative et humanitaire dans OpenStreetMap et vous invite à venir contribuer. Pour cela, nul besoin d'être un expert c'est accessible à tout le monde

Pourquoi

L’objectif du projet Missing Maps est de créer des cartes pour les zones de crise des pays en voie de développement qui en ont le plus besoin. En effet, on peut penser qu'aujourd'hui toutes les parties du monde sont cartographiées, mais en réalité nombreuses régions ne possèdent encore aucunes cartes.

L'objectif de Missing Maps est donc de cartographier toutes ces zones encore invisibles sur les cartes, pour permettre par la suite aux collectivités locales et acteurs de l'humanitaire de pouvoir agir plus efficacement en cas de crise.

Comment

Avec la plateforme de cartographie libre et contributive OpenStreetMap (OSM, le Wikipédia des cartes) un outil formidable pour remplir les blancs, n'importe qui peut participer à la cartographie de n'importe quelle zone de la planète il suffit d'un ordinateur, d'une souris et d'une connexion internet

Grâce à la couverture globale d'image satellites disponible aujourd'hui, il est possible de tracer facilement routes, bâtiments ou cours d'eau, autant d'informations très utiles pour les organisations humanitaires et de développement sur le terrain.

ESS'pace

ESS’pace est un tiers-lieu vivant et innovant qui rassemble un espace de coworking étudiant ainsi qu’un bar-restaurant culturel. Engagée dans la valorisation et le soutien de l’entrepreneuriat dans l’Economie Sociale et Solidaire, l'équipe organise et anime des promotions de coworkers qui favorisent l'échanges d'expériences au sein d’un collectif de porteurs de projet.

Le programme de la soirée

Nous vous proposons de découvrir comment contribuer à OpenStreetMap durant un mapathon. Cet événement s'inscrit dans le cadre de l'initiative globale Missing Maps

Au programme

  • 18h30 accueil des participants

  • 18h40 Mot de bienvenue, présentation du projet Missing Maps et du déroulement de la soirée

  • 18h50 Présentation de la contribution dans OSM

  • 19h00 Cartographions

Lightning Talks / Restauration

  • 21h30 Fin du Mapathon quand vous le voulez

Où?

À l'ESSpace, au 15 Rue Jean-Antoine de Baïf, 75013 Paris

Entrée gratuite sur inscription

Venez nombreux, et nombreuses

[FR Bordeaux] Jeudi Giroll - Le jeudi 26 octobre 2017 de 18h30 à 20h30.

Les membres du collectif Giroll, GIROnde Logiciels Libres, se retrouvent une fois par semaine, pour partager leurs  savoir-faire et expériences autour des logiciels libres.

Le collectif réalise aussi une webradio mensuelle, tous les second mardis du mois, à retrouver en direct sur le site de Giroll.

 Ses rencontres sont ouvertes à tous.

[FR Peymeinade] Install-Party GNU/Linux - Le jeudi 26 octobre 2017 de 19h00 à 21h00.

Désormais tous les 4èmes Mercredi du mois, Clic Ordi et Linux Azur vous proposent une install-party ouverte à tous et gratuite.

  • Découvrez un monde rempli de Papillons, licornes, mais surtout de manchots
  • Plus besoin de se soucier des virus et autres logiciels malveillants.
  • Le support de Windows Vista s'arrête dans un an, et les principaux logiciels ont déjà arrêté leurs mise à jour, réagissez
  • Ramenez vos ordinateurs obsolètes et donnez leur une seconde vie.

Nous aimerions développer autour de Handy-Linux (et de sa future mouture avec Debian-Facile) afin de répondre à des besoins simples pour des personnes difficiles à former et pouvant se retrouver en fracture numérique).

Nous sommes ouvert à tout, y compris à la bidouille sur l'atelier avec le fer à souder.

Organisé conjointement par http://clic-ordi.com/fr et https://www.linux-azur.org

[FR Vergèze] Jeudis du libre - Le jeudi 26 octobre 2017 de 19h00 à 22h00.

Bonjour à Toutes et Tous,

Le quatrième jeudi du mois approche.
Réunion à la salle Topaze au centre socioculturel Marcel Pagnol, 99 rue Marcel Pagnol, 30310 Vergèze.

Cette soirée est plus orientée ROBOTIQUE.
Vous voulez vous lancer dans la robotique c'est le MOMENT.

Toutefois, il peut y avoir des discussions et débats autour de Gnu/Linux et des logiciels libres. Entraide entre utilisateurs.
Vous voulez vous lancer et essayer Gnu/Linux N'hésitez plus, nous pourrons faire un bout de chemin ensemble.

Nos classiques
L'internet libre (voir l'initiative de Framasoft) : sauvegarde sur le net, moteurs de recherche alternatives à Google, etc
Atelier Gnu/Linux (découverte, initiation, installation) : comment installer Linux et son utilisation au quotidien.
La programmation et robotique libre, avec entre autre la plateforme Arduino.
A noter que nos ateliers sont des temps de partage de savoirs, d'entraide entre utilisateurs, et pas de formation ni de "cours".

Les nouveaux adhérent(e)s sont les bienvenus et les futurs adhérent(e)s également.

Soirée ouverte à tous - Repas tiré du sac
A Jeudi

PS
Votre adhésion est un soutien que nous apprécions. Merci d'y penser.
Êtes-vous intéressé par UNE REUNION SUR NÎMES Vous pouvez mettre vos commentaires sur notre site ou nous contacter par courriel.

[FR Paris] Soirée de Contribution au Libre - Le jeudi 26 octobre 2017 de 19h30 à 22h30.

Parinux propose aux utilisateurs de logiciels libres de se réunir régulièrement afin de contribuer à des projets libres. En effet, un logiciel libre est souvent porté par une communauté de bénévoles et dépend d'eux pour que le logiciel évolue.

Nous nous réunissons donc tous les dans un environnement propice au travail (pas de facebook, pas de télé, pas de jeux vidéos, pas de zombies).

Vous aurez très probablement besoin d'un ordinateur portable, mais électricité et réseau fournis.

En cas de difficulté, vous pouvez joindre un des responsables de la soirée, Emmanuel Seyman (emmanuel (at) seyman.fr), Paul Marques Mota mota (at) parinux.org, ou Magali Garnero (Bookynette) tresorier (at) parinux.org.

Pour obtenir le code d'entrée de la porte cochère, envoyez un mail au responsable.

On peut amener de quoi se restaurer (Franprix, 8 rue du Chemin Vert, ferme à 22h)

Regazouillez sur Twitter - Wiki des soirées

Programme non exhaustif

  • Fedora (sa traduction)
  • Parinux, ses bugs et son infrastructure
  • April, … y a toujours quelque chose à faire
  • Open Food Facts/ Open Beauty Facts, sa base de données, ses contributeurs, sa roadmap
  • Schema racktables, son code
  • Agenda du Libre, mise à jour et amélioration du code
  • Ubuntu-Fr, son orga, ses événements
  • En vente libre, maintenance et commandes
  • Open street map, une fois par mois
  • Linux-Fr sait faire
  • en vente libre

tout nouveau projet est le bienvenu.

[FR Lannion] DrupalCamp 2017 - Du vendredi 27 octobre 2017 à 09h00 au dimanche 29 octobre 2017 à 17h30.

Après Nantes c’est au tour de Lannion d’accueillir le DrupalCamp 2017.

Le DrupalCamp est proposé par l'association Drupal France et francophonie.

Il se déroulera du 27 au 29 octobre 2017, à l'Espace Ste Anne de Lannion (22).

Ce sera l'occasion de découvrir ce gestionnaire de contenu (CMS) ou en approfondir ses connaissances au cours de 3 jours de conférences et de rencontres.

Site de l'évènement https://lannion2017.drupalcamp.bzh

Site de l'association https://www.drupal.fr

Sprints, conférences et discussions sont accessibles librement, à tous les niveaux techniques et fonctionnels, à tous les profils du développeur à l’utilisateur. Toutes ces rencontres se font dans la bonne humeur, des soirées étant aussi organisées les vendredis et samedis soirs (accessibles avec le pack weekend).

Qu'est que Drupal

Drupal est un CMS (système de gestion de contenu) libre, gratuit et Open Source écrit en PHP.

Dries Buytaert, qui en a développé la première version (2001, Université d’Anvers), le désigne alors comme un assembleur rapide de site (Rapid Website assembler). La dernière version (8) est sortie en novembre 2015, elle a bénéficié d'une refonte en profondeur avec notamment l'intégration de composants du framework Symfony.

Drupal est un outil qui s’adresse à la fois aux débutants et aux programmeurs experts.

Programme

Les journées de vendredi et samedi sont dédiées aux conférences et discussions.

La journée du dimanche est consacrée aux ateliers et sprints (contributions).

Un atelier est déjà prévu un sprint de traduction de Drupal en breton (https://lannion2017.drupalcamp.bzh/brezhonneg).

Le contenu définitif du programme sera dévoilé début octobre, d'ici là vous pouvez consulter les propositions d'ateliers sur cette page ou proposer les vôtres https://lannion2017.drupalcamp.bzh/programme/sessions-proposees.

Inscription

L’accès aux conférences et ateliers est complètement gratuit

Mais vous pouvez réserver un "pack weekend" qui propose 2 repas le midi, des cafés, l'accès aux soirées communautaires, un t-shirt ou un sac de "goodies".

Informations pratiques

Horaires de 9h à 18h30

Lieu Espace Saint-Anne - 2 Rue de Kerampont - 22300 Lannion

Billet entrée libre

Contacts

Site https://lannion2017.drupalcamp.bzh

Twitter [@drupalcampfr](https://twitter.com/drupalcampfr)

Facebook https://www.facebook.com/groups/adfffff

Instagram https://www.instagram.com/drupalfrance/

[FR Montpellier] Les logiciels libres, parlons-en - Le vendredi 27 octobre 2017 de 17h00 à 19h00.

Le Faubourg Marché, qu’est-ce que c’est

Le Faubourg Marché est une permanence partagée qui permet aux associations d’accueillir ensemble, les publics de ces associations une fois par semaine, le vendredi entre 17h00 et 19h00, au 19, rue du Faubourg de Nîmes, 34000 Montpellier.

Proposition de programme

  • discussions autour de l’organisation d’événements
  • gestion des groupes de travail
  • propositions diverses
  • présentation de l’asso

Alors, si vous avez un peu de temps le vendredi soir, voici une occupation qui me semble très intéressante.
Montpel’libre est une association et un groupe d’utilisateurs (GULL), qui propose une multitude d’activités dans le cadre de la promotion des logiciels libres, et des Communs.
Depuis longtemps déjà, Montpel’libre participe à l’économie sociale et solidaire en organisant tout un éventail d’ateliers et de manifestations, au développement durable et à l’innovation sociale au travers de permanences et ateliers de présentations des logiciels libres et évidement les cartoparties, véritable actions citoyennes, sur le thème de l’accessibilité des personnes en situation de handicap.
L’activité économique, l’intérêt collectif, le fonctionnement démocratique, autant d’éléments que porte Montpel’libre, en proposant un accès entièrement libre et gratuit à une éducation populaire, au travers de ses ateliers à destination de tous les publics.

Les logiciels libres parlons-en Ouvrons le dialogue sur l’ouverture des données Partageons nos expériences pour une meilleure transmission des connaissances.

Ces permanences sont suivies d’un Apéro refaire le monde convivial et partagé, de 18h30 à 21h30. Elles ont lieu au Faubourg marché, tous les vendredis de 17h00 à 19h00

  • vendredi 6 octobre 2017 de 17h00 à 19h00
  • vendredi 13 octobre 2017 de 17h00 à 19h00
  • vendredi 20 octobre 2017 de 17h00 à 19h00
  • vendredi 27 octobre 2017 de 17h00 à 19h00

Entrée libre et gratuite sur inscription. Une simple adhésion à l’association est possible.

Cet événement est proposé dans le cadre du partenariat qui lie le Faubourg Marché et Montpel’libre.

Vendredis 6, 13, 20 et 27 octobre 2017 de 17h00 à 19h00
Le Faubourg - 15, rue du Faubourg de Nîmes, 34000 Montpellier

[FR Montpellier] Rencontres des Groupes OpenStreetMap OSM - Le vendredi 27 octobre 2017 de 19h00 à 22h00.

Ces rencontres mensuelles se veulent être des instants conviviaux pour faire un compte-rendu des activités du mois précédent, mais aussi pour présenter les opérations et rendez-vous à venir que proposent les groupes HérOSM et le Collectif des Garrigues. Naturellement, elles sont également ouvertes à tout public.

Si vous avez des propositions n’hésitez pas à compléter la page dédiée.

 Proposition de programme

  • En première partie de soirée, une initiation pour les débutants est prévue
  • Possibilité d’initiation à la contribution pour les débutants qui le désire
  • Préparation du dossier pour le budget de l’Opération Libre
  • Préparation de l’Opération Libre à Jacou
  • Travail sur les voies manquantes sur (enjeu évident de géocodage d’adresses, comme celles fournies par SIRENE ou FANTOIR par exemple
  • Petit topo sur la saisie des noms de rues à partir des données cadastre/fantoir par département
  • Propositions au sujet du calcul d’itinéraire multimodal (auto, vélo, piéton) dans les futures discussions

    • La pratique des cartoparties
    • Faut-il prioriser la cartographie de certains endroits (gares et arrêts de tram, par exemple) ?
  • Contributions libres

 Déroulement de la rencontre

Nous vous présenterons les projets en cours, nous vous vous proposerons de contribuer, faire de la production de données, puis nous passerons à un instant convivial sur la terrasse.
Comme d’habitude, chacun amène ce qu’il veut à manger et à boire pour un repas partagé.
N’oubliez pas vos ordinateurs portables pour la séance de saisie

Le dernier mercredi de chaque mois
Mercredi 27 septembre 2017 de 19h00 à 22h00
Mercredi 25 octobre 2017 de 19h00 à 22h00
Mercredi 29 novembre 2017 de 19h00 à 22h00
Mercredi 20 décembre 2017 de 19h00 à 22h00
Mercredi 24 janvier 2018 de 19h00 à 22h00
Mercredi 28 février 2018 de 19h00 à 22h00
Mercredi 28 mars 2018 de 19h00 à 22h00
Mercredi 25 avril 2018 de 19h00 à 22h00
Mercredi 30 mai 2018 de 19h00 à 22h00
Mercredi 27 juin 2018 de 19h00 à 22h00

Mercredi 27 septembre 2017 de 19h00 à 22h00
Le Faubourg - 15, rue du Faubourg de Nîmes, 34000 Montpellier

Tramway lignes 1, 2 et 4 arrêt Corum
GPS Latitude 43.614186 | Longitude 3.881404
Carte OpenStreetMap

Le dernier mercredi de chaque mois.

[FR Paris] Apéro April - Le vendredi 27 octobre 2017 de 19h00 à 22h00.

Un apéro April consiste à se réunir physiquement afin de se rencontrer, de faire plus ample connaissance, d'échanger, de partager un verre et manger mais aussi de discute r sur le logiciel libre, les libertés informatiques, fondamentales, l'actualité et les actions de l'April…

Un apéro April est ouvert à toute personne qui souhaite venir, membre de l'April ou pas.

N'hésitez pas à venir nous rencontrer.

Où et quand cela se passe-t-il

L'apéro parisien aura lieu vendredi 27 octobre 2017 à partir de 19h00 dans les locaux de l'April.

L'adresse
April, 44/46 rue de l'Ouest, bâtiment 8, 75014 Paris (entrée possible par la place de la Catalogne, à gauche de la Biocoop, au niveau des Autolib).
Métros Gaîté, Pernety, Montparnasse. Sonner à "April" sur l'interphone.
Le téléphone du local 01 78 76 92 80.

L'Apéro a lieu à Paris notamment parce que le local s'y trouve ainsi que les permanents et de nombreux actifs. Pour les apéros dans les autres villes voir le pad plus bas ou sur l'Agenda du Libre.

En ouverture de l'apéro nous ferons un court point sur les dossiers/actions en cours. 

Le glou et le miam

Vous pouvez apporter de quoi boire et manger afin de reprendre des forces régulièrement. Nous prévoirons bien sûr un minimum vital.

Vous pouvez vous inscrire sur le pad.

[FR St Raphael] Linux Party - Le samedi 28 octobre 2017 de 08h30 à 12h00.

L’Association Linux Azur maintient son rendez-vous mensuel et vous invite à rejoindre sa communauté afin de tester le système Linux et quelques logiciels Libres.

Venez échanger sur la philosophie du Libre et repartir gratuitement avec le système LINUX et quelques logiciels installés sur votre ordinateur portable.

C'est convivial et sans virus (entre autres avantages)…

[FR Villeneuve d'Ascq] Libre à Vous - Le samedi 28 octobre 2017 de 09h00 à 12h00.

Vous souhaitez tester GNU/Linux sur votre ordinateur, vous recherchez un logiciel pour une fonction précise, des conseils ou de l'aide sur les logiciels libres?

Libre à Vous est une permanence destinée à vous faciliter l'utilisation de l'informatique. Vous repartirez avec le plein de logiciels libres, fiables, évolutifs, performants et gratuits.

C'est chaque samedi matin au Centre d'Infos Jeunes à la ferme Dupire, 80 rue Yves Decugis à Villeneuve d'Ascq (métro Triolo) de 9h00 à 12h00.

Entrée Libre. Tout Public.

[FR La Couronne] Permanence - accueil public - Le samedi 28 octobre 2017 de 10h00 à 13h00.

Notre permanence d'accueil avec le sourire, le café et les gâteaux

Lieu de rencontre et d'échange convivial pour discuter informatique et outils numériques.

Cette association permet à chacun de découvrir également l'univers de Linux et par extension de tous les **logiciels* et matériels libres*.

Entrée Libre. Tout Public.

[FR Valenciennes] Atelier (wiki) HainautPédi@ - Le samedi 28 octobre 2017 de 10h00 à 12h00.

Atelier pour les contributions au wiki territorial HainautPédi@

http://hainautpedia.vallibre.fr

Les ateliers HainautPédi@ sont organisés pour que les contributeurs se rencontrent et fassent évoluer ensemble le contenu du wiki.

Ces séance sont à accès libre, elles permettent également aux personnes intéressées de prendre contact avec la communauté afin d'apprendre concrètement le fonctionnement du projet.

Lors d'un atelier, des machines sont accessibles pour compléter le wiki ou simplement expérimenter.

Rendez-vous à l'espace numérique de la bibliothèque municipale de Valenciennes. Dernier samedi du mois.

[FR Lamastre] 2 jours autour du logiciel libre - Du samedi 28 octobre 2017 à 13h30 au dimanche 29 octobre 2017 à 19h30.

Pour ces vacances scolaires, nous organisons 2 journées de découverte autour des logiciels libres à L'Éstaminet.

Samedi 28 0ctobre de 13h30 à 19h30

Nous proposons une journée comme tous les Dernier Dimanche du Libre (DDL), une rencontre autour de GNU/Linux pour faire connaître ses possibilités, l’entraide, partager nos connaissances, aborder des thèmes (la retouche d’images, la vidéo, le son, la sécurité ou d’autres thèmes selon les désirs de chacun) vous aider à installer une distribution GNU/Linux si vous voulez franchir le pas et à apprendre à utiliser son environnement.

Pour une installation veuillez lire attentivement la page Install-Party et n’hésitez pas à prévenir à l’avance si vous le pouvez en nous contactant.

Dimanche 29 0ctobre

10h30 à 12h00  Atelier Découverte du numérique libre avec Rodolphe Robles

  • Quels logiciels installés
  • Comment s’organiser (comment trouver les paquets, les dépôts d’une distribution, de l’aide)
  • Quelles sont les choses à faire, ne pas faire et à éviter
  • Comment assurer la sécurité de mon ordinateur et protéger ma vie privée
  • Les premiers pas en console

Avec Rodolphe Robles, passionné et militant de logiciel Libre, Développeur Logiciel, webmaster de divers sites, président de l'association Linux07 (Groupement d'Utilisateurs Linux en Ardèche). Je contribue un peu à diverses communautés autour du logiciel libre.

Vous pouvez apporter votre pc (recommandé, il y aura quelques ordinateurs sur place)

15h30 à 17h00 Conférence Vie privée et Internet avec Benjamin Sonntag

Rencontre débat avec Benjamin Sonntag, ingénieur système et réseaux, militant du logiciel libre a cofondé la Quadrature du Net en 2008, association de défense des libertés dans l’espace numérique.

Régulièrement interviewé sur les usages de l’Internet, le fichage et la neutralité du net, il participe et organise des rendez-vous de formation à la protection des données personnelles et la défense de la vie privée.

17h30 à 19h30 atelier Jouez avec vos photos avec Chantal Bernard-Putz

Faites en des cartes de vœux ou d’anniversaire, décorez les, modifiez les
Tout en découvrant un logiciel Libre et gratuit Gimp. Avec Chantal Bernard-Putz, militante du logiciel libre intervenante à l’université sur les usages de l’informatique et d’internet et Édouard Putz, enseignant libriste.

Vous pourrez l’installer sur place, il fonctionne sous Linux mais également sur tout système d’exploitation y compris Windows

GIMP est l’acronyme de GNU Image Manipulation Program. Il s’agit d’un logiciel libre, en licence GPL, de retouche et de création d’images numériques.

GIMP est un logiciel puissant doté de larges fonctionnalités, de nombreux outils et filtres et il supporte de nombreux formats utilisés en imagerie numérique. Son interface très flexible et aisément configurable permet à chacun d’organiser son espace de travail.

Il peut être utilisé pour les applications suivantes

  • dessin artistique
  •  retouche photographiques
  •  digiscrap
  •  manipulation d’images
  •  graphisme web y compris les animations
  •  vidéo

Vous pouvez apporter votre pc (recommandé, il y aura quelques ordinateurs sur place) ou une clé USB pour sauvegarder le logiciel Gimp et votre travail…

[FR Marseille] Install Party GNU/Linux - Le samedi 28 octobre 2017 de 14h00 à 19h00.

L’association (CercLL d’Entraide et Réseau Coopératif autour des Logiciels Libres) vous invite à une install party ***{::}GNU/Linux, le, dans la salle du *Foyer du Peuple 50 rue Brandis 13005 Marseille*{::}.*

Vous avez envie de découvrir un système d’exploitation libre, simple d’utilisation, stable, rapide et sécurisé. Une nouvelle façon d’utiliser votre ordinateur.

Vous vous sentez une affection naissante pour le Gnou et le, les mascottes de

Au programme

DÉCOUVERTE de l’univers des logiciels libres.

INSTALLATION d’un environnement GNU/ Linux, ainsi que le meilleur des logiciels libres.

Venez avec votre ordinateur, nous installerons ensemble une distribution avec un ensemble de et pour une utilisation quotidienne.

Ouvert à tous – accessible aux débutant-e-s

Une participation de 2 euros est demandée.

L’adhésion à l’association est de 20 euros annuelle.(L’adhésion n’est pas obligatoire).

Plan d’accés

[FR Strasbourg] Décentraliser ses usages numériques - Le samedi 28 octobre 2017 de 14h00 à 18h00.

Lors de cet atelier, des bénévoles d’Alsace Réseau Neutre et d’autres associations, vous proposent de reprendre le contrôle sur vos données numériques en vous accompagnant dans l’adoption de solutions alternatives à vos usages numériques courants.

Concrètement, il s’agit de vous aider à

  • Configurer votre navigateur pour limiter les données transmises à votre insu
  • Découvrir des services numériques éthiques
  • Installer Linux ou LineageOS (Install Party)
  • Prendre en main une solution d’auto-hébergement qui vous permet d’avoir votre propre cloud de fichier, d’héberger votre site web ou encore vos mails (La brique Internet / YunoHost)

Tout public
Gratuit (dons acceptés)
*Inscriptions , *

[FR Ivry sur Seine] Cours de l'Ecole du Logiciel Libre - Le samedi 28 octobre 2017 de 14h00 à 18h00.

Présentation de l'E2L

Quel est le rôle de l'école du logiciel libre

Tout d'abord, ce n'est pas une école comme les autres. Elle n'a pas d'établissement fixe, pas de cours de récréation, pas de carte d'étudiant, ni de diplôme de fin d'année.

Comme toutes les écoles, son rôle est d'apprendre à ses élèves les logiciels libres, c'est-à-dire

  • comment en trouver de bons parmi les nombreux sites qui en proposent,
  • comment en prendre possession en fonction des licences,
  • comment les installer en fonction de ses besoins,
  • comment les tester et les utiliser,
  • comment en comprendre le fonctionnement pour ensuite les modifier,
  • comment écrire ses propres logiciels libres.

En fait, l'école du logiciel libre est une université populaire, comme celles qui ont vu le jour en France à partir du 19 ème siècle, et dont le but est de transmettre des connaissances théoriques ou pratiques à tous ceux qui le souhaitent. Et pour atteindre ce but, sa forme juridique est de type " association à but non lucratif ".

Comment fonctionne l'école

Cette école étant une association, elle possède, comme toutes les autres, un bureau, élu chaque année en assemblée générale, pour l'administrer. Mais elle a aussi des responsables pédagogiques dont le rôle est essentiel car ce sont eux qui établissent les programmes des cours en fonction des souhaits des adhérents, valident les candidatures des enseignants et affectent les sessions.

Les membres du bureau et les responsables pédagogiques forment "l'encadrement de l'école ". Tous les membres "encadrants" doivent être membres de l'association.

Les locaux où se déroulent les cours seront ceux que l'on veut bien nous prêter une salle des fêtes, un théâtre, une salle de réunion publique, un amphi dans une école publique, ou autre.

Les thèmes des cours sont définis par les adhérents en fonction de leurs envies, de leurs besoins. Les cours sont ensuite décidés par les responsables pédagogiques de l'école en fonction des enseignants disponibles.

Afin de permettre au plus grand nombre de participer et d'assister aux cours, les sessions se tiennent essentiellement le samedi. Une première de 9h à 12h30, et une autre de 14h à 17h30.

Programme détaillé sur le site http://e2li.org

[FR Rouen] Journée Mensuelle du Logiciel Libre - Le samedi 28 octobre 2017 de 14h00 à 18h00.

Le samedi 28 octobre 2017, nous organisons notre Journée Mensuelle du Logiciel Libre à la Maison St Sever à Rouen. (Centre Commercial St Sever, 10-12 rue Saint-Julien 76100 Rouen) de 14h00 à 18h00.

On fera connaissance avec la toute dernière version de openSUSE, la openSUSE Leap 42.3, Gnome 3.20, LibreOffice et beaucoup d’autres distributions Linux.

Nous fêterons l'arrivée de SUSE Linux Enterprise 12 SP3 qui comme vous le savez est la pièce maitresse de Leap 42.3 et qui est maintenue par des ingénieurs SUSE.

Nous distribuerons gracieusement des DVDs openSUSE 64 Bits à nos visiteurs dans la limite du stock disponible.

Le Raspberry Pi 3 ainsi que les Raspberry Pi 2 seront aussi à votre disposition pour votre plaisir de coder

On pourra discuter du Noyau 4.13 publié dimanche dernier, si le temps le permet

Venez aussi découvrir

Voici une liste des démonstrations de logiciels libres (FOSS) que nous vous proposerons

  • Blogs: WordPress – unicode (4.5), Serendipity (2.0.3), Habari (0.9.2)
  • Gestion du Contenu: CMS Made Simple (2.1.4), Concrete5 (5.6.3.1), Drupal (8.1.3), E107 (2.1.1), EQDKP Plus (1.0.9), Joomla (3.6.2), PHPFusion (7.02.07), REDAXO (4.5.0), Typo3 (Professional) (6.2.21), Website Baker (2.8.3 [R1645] SP6) 
  • Forums: MYBB (1.8.7), punBB v1 (1.4.4), SMF (2.0.11)
  • E-Commerce: OpenCart (2.2.0.0), OXID eSales (4.7.8), PrestaShop (1.6.1.5), OXID eSales (4.7.8), Shopware (4.1.3)
  • Groupware: WebCalendar (1.2.7)
  • Livre d’or: OpenBook (1.2.2)
  • Galeries photo: Coppermine (1.5.42), Gallery (3.0.9), Piwigo (2.8.0)
  • Sondage: VzPoll (1.0), Advanced Poll (2.0.9), LimeSurvey (2.00+ build131022)
  • RSS: Tiny Tiny RSS (1.10)
  • Wikis: DokuWiki (2015-08-10a) MediaWiki (1.26.2)
  • Linux: SUSE, openSUSE, Mandriva, Debian, Ubuntu…
  • Bureautique: Open Office, FireFox, Mozilla, KompoZer, Amaya, open365
  • Serveurs / web / Framework: Apache, PHP, MySQL, Perl, Xen
  • Bureaux: KDE, Gnome
  • Utilitaires: openSSH dont Dataplicity pour Raspberry Pi, FileZilla etc.
  • Développement: Github - Gérez votre code avec Git et GitHub

Si vous voulez présenter une distribution ou un logiciel libre, téléphonez-moi assez rapidement pour la logistique.

Nous allons axer des sessions sur l’interopérabilité, de sorte de faire une migration en douceur vers le logiciel libre et qui d’ailleurs a toujours été notre fer de lance.

[FR Juvisy-sur-Orge] Permanence GNU/LINUX - Le samedi 28 octobre 2017 de 14h30 à 16h30.

Permanence GNU/LINUX, installation et maintenance par LINESS en partenariat avec l'ACJ (Association Culture et Jeunesse) de Juvisy-sur-Orge.

Il s'agit d'une assistance pour vous aider à installer et utiliser LINUX, mais ce n'est pas un cours à proprement parler.

Aucune inscription préalable n'est nécessaire, aucune assiduité n'est requise.

Quand vous avez un problème vous passez nous voir.

C'est un pavillon dans un jardin.

Attention du fait des travaux de la gare l'accès en voiture peut être difficile.

Éventuellement stationner parc Danaux (à coté du pont sur la Seine) qui est gratuit le samedi après-midi (3mn à pied après pour aller à l'ACJ).

Par contre c'est tout à coté de la gare.

[FR Beauvais] Les solutions libres du cloud - Le samedi 28 octobre 2017 de 18h30 à 20h30.

En collaboration avec la MAJI (Maison des Associations de la Jeunesse et des Initiatives), l'association Oisux propose des samedis du Libre à Beauvais au 28 rue de Gascogne. Formations gratuites.

Les services en ligne libres (cloud) : https://nextcloud.com/ et https://framasoft.org/, calendriers et notes partagées, synchronisation des données.

Inscription par le formulaire de l'association ou appelant la Maji au 03 44 79 40 62

Venez nombreux.

Entrée Libre. Tous Public.

[FR Montpellier] Atelier du Libre Ubuntu et Logiciels Libres - Le dimanche 29 octobre 2017 de 18h00 à 23h00.

L’équipe de Montpel’libre vous propose une permanence Logiciels Libres, discussions libres et accompagnements techniques aux systèmes d’exploitation libres, pour vous aider à vous familiariser avec votre système GNU/Linux au quotidien.

Le contenu de l’atelier s’adapte aux problèmes des personnes présentes et permet ainsi l’acquisition de nouvelles compétences au rythme de chacun.

Vous pourrez y aborder plusieurs thèmes

  • Discussions conviviales entre utilisateurs autour de Linux en général
  • Préinscription aux prochains Cafés Numériques et Install-Party
  • Premières explorations du système
  • Installations et configurations complémentaires
  • Mise à jour et installation de nouveaux logiciels
  • Prise en main, découverte et approfondissement du système

Les Ateliers du Libre ont lieu à la Mpt Melina Mercouri de Montpellier, tous les derniers vendredis de chaque mois de 18h00 à 20h00, sauf période de vacances

  • vendredi 29 septembre 2017
  • vendredi 27 octobre 2017
  • vendredi 24 novembre 2017
  • vendredi 22 décembre 2017
  • vendredi 26 janvier 2018
  • vendredi 16 février 2018
  • vendredi 30 mars 2018
  • vendredi 13 avril 2018
  • vendredi 25 mai 2018
  • vendredi 15 juin 2018

Entrée libre et gratuite sur inscription. Une simple adhésion à l’association est possible et auprès de la Mpt.

Cet événement est proposé par le partenariat qui lie la Mpt Melina Mercouri de Montpellier et Montpel’libre.

Toute une équipe de passionnés, vous propose l’animation de la l’Atelier du Libre par les membres de Montpel’libre. Permanence Logiciels Libres, discussions libres et accompagnements des utilisateurs aux systèmes exploitation libres, Linux, sur le cyberespace de consultations libres.

En fin de soirée, l’atelier fera progressivement place à un instant très convivial, les RDVL sont des rendez-vous mensuels de discussions sur le thème des logiciels libres, des arts libres, de l’open source et plus généralement de la culture du libre et du numérique.

Cette soirée, très conviviale, se passe autour d’un repas partagé, chacun porte un plat, entrée, spécialité, dessert, boisson… Ordinateurs et réseaux disponibles.

Notre équipe vous attend pour répondre à vos questions et satisfaire votre curiosité.

Vendredi 29 septembre 2017 de 18h00 à 23h00
Maison pour tous Mélina Mercouri 842, rue de la vieille poste, 34000 Montpellier

Bus ligne 9, La Ronde arrêt Pinville
GPS Latitude 43.61354 Longitude 3.908768
Carte OpenStreetMap

Rendez-vous mensuel, tous les derniers vendredis, salle jamais le dimanche

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Améliorons l'expérience utilisateur de LinuxFr.org !

LinuxFr.org se veut être une référence incontournable de l'actualité autour de Linux et du Logiciel Libre. Ses contenus, au premier rang desquels les dépêches sont produits par la communauté. S'ils attirent de plus en plus de visiteurs, ils sont rédigés par une base de contributeurs de plus en plus restreinte.

Pour redynamiser les contributions, l'équipe en charge du site perçoit bien qu'il est possible de l'améliorer (comme tout logiciel à vrai dire) mais n'a pas forcément le savoir-faire nécessaire pour revoir en profondeur sa conception. C'est là que la communauté intervient. La communauté, c'est aussi toi lecteur, et on va te mettre à contribution !

emperor penguins, © sandwichgirl, Novembre 2011, CC-BY-NC-ND 2.0

Sommaire

Contexte

Du haut de ses 19 ans, LinuxFr.org est en pleine force de l'âge ! Animé uniquement par des bénévoles depuis sa naissance, le site peut s'ennorgueillir de quelques 99 000 contenus (article d'actualités, billets de blogs, pages de wiki…) et de la bagatelle d' 1,7 millions de commentaires ! Aujourd'hui, le site compte près de 3000 comptes actifs.

L'équipe qui porte actuellement le site témoigne d'une très très grande attention à l'expérience de ses utilisateurs. En particulier, elle est soucieuse de l'accueil des nouveaux venus, et cherche les moyens de favoriser leur implication. Les contributions, mêmes les plus modestes, sont reconnues : un merci ça n'a l'air de rien mais ça change tout. Le spam est filtré efficacement - ha parce qu'en fait il y a du spam !? Donc voilà, le travail et les réflexions qui ont lieu autour de LinuxFr.org ne sont pas que techniques, loin s'en faut.

L'expérience utilisateur (ou « UX » dans les milieux branchouilles), ça va au-delà du seul site web : ça recouvre un ensemble d'interactions plus large. Par exemple, les personnes qui annoncent un évènement sur l'un des quatres agendas du libre bénéficieront d'une audience étendue grace à un export automatique depuis l'agenda vers LinuxFr.org ! Autre exemple : un canal irc (#linuxfr sur freenode) est disponible, sur lequel on peut retrouver une fraction de la communauté. Les discussions qui ont lieu sur ce canal, tout comme celles qui ont lieu dans les commentaires d'un article, peuvent avoir un effet sur le ressenti des visiteurs et être un facteur dans leur (non) participation future.

Allo Houston, on a un problème

Malgré tout, les chiffres montrent que la base des contributeurs s'étiole au fil des ans.

Avez-vous été bien accueilli ?

Lorsqu'on a commencé à travailler sur le site, on a rapidement pu identifier un certain nombre de bricoles qui rendaient le site visuellement peu accueillant. Attention, âmes sensibles, s'abstenir.

Des captures d'écran avec du fuchsia par-dessus.

Plusieurs de ces lacunes ont été corrigées depuis. Par exemple, le bandeau de navigation est désormais plus court (les liens sondages, suivi et plan ont été retirés, un lien rédaction a été ajouté), et les dépêches reprenant l'agenda du libre sont tronquées sur la page d'accueil. Cependant, les travaux à mener sont substantiellement plus important.

Périmètre des journaux

Les articles publiés dans la section « journaux » ne sont pas toujours en rapport avec l'objet de LinuxFr. Il n'est pas rare alors de voir un utilisateur avisé reprocher à l'auteur le caractère hors-sujet de l'article. Il n'est pas rare non plus de voir un autre utilisateur avisé lui aussi signaler au premier l'aide détaillant l'utilité des différentes sections du site. Alors, l'explication est simple, à chaque fois, c'est que le 2nd utilisateur est plus avisé que le 1er ?

Pas si sûr… Lorsqu'on cherche à créer un nouveau journal, le message suivant est affiché :

Des règles de modération sont applicables aux journaux (et au reste du site).

Et le lien amène à une page quasiment intégralement dédiée aux règles valables sur les dépêches. Les deux utilisateurs ont également raison, c'est le site web qui a faux.

Cette confusion entre les journaux et les dépêches est favorisée par la terminologie elle-même ! Journaux et dépêches, c'est quand même très similaires. Les habitués s'en sont accomodés, mais les autres ? Il n'est pas évident que « dépêches » ne renvoie pas à « journaux », qui lui renvoie à « journaux personnels ». Pour clarifier, on pense qu'il serait plus évocateur de parler de « blogs », sur lesquels les auteurs peuvent publier des « billets ».

Les rubriques sens dessus-dessous

Autre exemple sur les réflexions à mener. Prenons les dépêches. Nous avons en moyenne plus d'une dépêche publiée par jour, après avoir été soumises à la diligence des modérateurs. Chaque dépêche est placée dans une « section », ce qui permet de regrouper les articles traitant d'un même domaine.

Enfin… en théorie, car on dénombre exactement 77 sections ! En pratique, celles-ci sont plutôt utilisées pour agrémenter visuellement le site : à chaque section correspond une image qui figurera en haut à gauche de chaque article.

Et puis la terminologie, encore ! On parlait de « sections » pour distinguer les grandes partie du site (dépêches, forums, wiki…), parler de rubrique permettrait d'éviter des confusions ?

En plus de ces (trop) nombreuses sections rubriques, des tags permettent de faire des passerelles entre des articles ayant des thématiques en commun. Plusieurs thématiques pouvant être abordées dans un même article, il n'est pas choquant qu'on ait un nombre élevé de tags.

Cependant, ceux-là sont définis par la communauté de manière déconcertée, et de très nombreux doublons sont apparus au fil du temps. Nous avons des thématiques pour lesquelles la fonctionnalité est loin d'être rendue de manière optimale, si elle n'est pas totalement cassée. On peut tagguer mille fois un jeu vidéo mais on peut pas tag… Si. On peut tagguer une fois. Non. On ne peut pas tagguer mille fois un jeu vidéo, mais on peut tagguer mille fois un jeu vidéo. On peut tagguer mille jeux vidéo une fois.

Plus tard dans le processus, on expérimentera peut-être comment trier collectivement les articles…

Objectif inatteignable

Rappelons que l'objectif premier est de favoriser et encourager la production d'articles sur le site. Considérons le très intéressant espace de rédaction collaborative. Petit test utilisateur informel. À la question, « cette page te donne-t-elle envie de participer ? », la réponse retournée était « c'est quoi ce truc en haut à droite ? Un classement des personnes qui contribuent le plus ? Je sais que je ferai jamais partie de la liste, du coup c'est même pas la peine d'essayer ».

Quelques chiffres

On se demandait quels appareils étaient utilisés pour parcourir LinuxFr.org, si des fonctionnalités comme le téléchargement des articles au format .epub étaient bien utilisées, ou encore quels chemins les gens suivaient pour accèder aux contenus.

Bonne nouvelle, une section statistiques sur le site fourni plein de chiffres ! Des chiffres, ça peut être pratique pour objectiver les choses, encore faut-il être capable de collecter les données pertinentes et de les interpréter. Et moi, lorsque je vois un tableau et même lorsque j'entends parler d'indicateurs et autres tableaux de bord, je pense très fort à ça :

C'est une devinette.

Qu’est-ce qui a trois bras, un seul chapeau, deux chemises et une veste, un foulard, un pistolet et quatre oreilles ?

Mauvaise nouvelle, certaines des infos que l'on recherchait ne figuraient pas dans la section statistiques. On a quand même pu compter sur Benoît Sibaud qui est allé piocher dans les journaux pour nous aider à y voir plus clair.

Attention, toutes ces cascades sont à réaliser par des professionnels bénévoles, ne faites pas ça chez vous.

Les liens de téléchargement

Sur le téléchargement aux format .epub ou .md, voici ce que Benoît a pu comptabiliser :

  • sur les dépêches, pour 1,9M de hits, on compte 212k .md et 215k .epub
  • sur les journaux, pour 1,4M de hits, on compte 173k .md et 169k .epub

À la louche, ça voudrait dire que pour une consultation sur cinq, les articles sont téléchargés pour être lus ultérieurement, en ligne. On soupçonne cette proportion d'être largement surestimée, notamment du fait que la recherche du site renvoie systématiquement vers des .md.

Quels chemins suivent les visiteurs pour accèder à ces fichiers ?

7487 dépêches .md venant de la page d'accueil
8129 dépêches .epub venant de la page d'accueil
19 dépêches .md venant de la liste globale des dépêches
18 dépêches .epub venant de la liste globale des dépêches

8 journaux .md venant de la page d'accueil (ils sont peu nombreux à avoir les journaux en page d'accueil…)
0 journaux .epub venant de la page d'accueil
63 journaux .md venant de la liste globale des journaux
58 journaux .epub venant de la liste globale des journaux
327 journaux .md venant de la page d'un utilisateur ou de la liste des journaux d'un utilisateur
428 journaux .epub venant de la page d'un utilisateur ou de la liste des journaux d'un utilisateur

Fait intéressant : les dépêches sont très téléchargées depuis la page d'accueil, mais très très peu téléchargées depuis la section « Dépêches ». Les journaux, eux, sont le plus souvent rapatriés depuis les pages « utilisateur » qui listent les contenus publiés par un compte donné.

Les grandes parties du site

Nous avons également les statistiques d'utilisation des différentes parties du site :

570k sur la page d'accueil
87k sur la liste des dépêches
122k sur la liste des journaux
43k sur la liste des forums
6k sur l'accueil du wiki
2k sur l'espace de rédaction

Sachant que la page d'accueil ne présente à peu près rien d'autre que des dépêches, il y a un déséquilibre flagrant de visibilité entre les différentes parties. On observe un rapport de 1 à 4 entre dépêches et journaux, et un rapport de 1 à 100 entre la liste des dépêches et l'accueil du wiki !

Terminaux utilisés

On s'est aussi demandé ce qu'utilisaient les visiteurs pour parcourir le site. Ordinateur de bureau ? Ordiphone ? Tablette ? Quelle taille d'écran ? Quelle résolution ?

Pour le coup, on est rentré brocouille, comme on dit dans le bouchonois. On procèdera autrement.

Améliorons l'expérience utilisateur !

Afin de mieux répondre aux attentes des utilisateurs que vous êtes, on va d'abord se demander qui êtes-vous ? Pourquoi venez-vous (et revenez-vous !) ? Quand et comment ? Ce qui vous plaît, et ce qui vous déplaît ? Pour ça, on a créé un petit formulaire chez Framasoft (merci Framasoft !). La plupart des questions sont ouvertes, c'est parce qu'on veut que vous puissiez formuler les choses telles que vous les voyez.

Pour recueillir un maximum d'informations pertinentes sans harrasser les participants, nous avons pris le soin de trier les questions par ordre décroissant d'intérêt. Hélas, FramaForms ne permet pas de soumettre des résultats partiels, alors si vous en avez vite marre, il faudra faire "suivant/suivant/…" jusqu'à atteindre le bouton soumettre !

Cette enquête est ouverte à toutes les personnes qui visitent le site. Des lecteurs irréguliers aux rédacteurs forcenés en passant par les vieilles moules et les modérateurs, toutes les participations seront étudiées !

On essaiera de dégager quelques profils-types et scénarios d'utilisation, qui impacteront la prochaine version de LinuxFr.org.

Cliquez donc sur le lien pour participer à l'enquête

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Droits d’auteurs : la Commission européenne victime de l’illusion technologique

De communications en directives, l’incurie de la Commission européenne dans le domaine de la technologie et des contenus en ligne apparaît de plus en plus clairement.

Faisant fi des avis des experts, voire des rapports qu’elle a elle-même commandés, la Commission s’entête à proposer des solutions imparfaites et simplistes à des problèmes complexes. Une de ses dernières initiatives le prouve une fois de plus et ne fait que rajouter à l’inquiétude de tous les défenseurs des libertés numériques et de la vie privée.

Filtres de publication, droit d’auteur et poudre de perlimpinpin

Par Glyn Moody, source : Copybuzz
Traduction à 20 mains par simon, satanas_g, QuoiQue, mo, FranBAG, Edgar Lori, goofy, Mika et dodosan

Image par Stromcarlson.

Le 28 septembre, la Commission européenne a dévoilé une initiative de grande ampleur pour s’attaquer au « contenu illicite en ligne ». Comme c’est souvent le cas lorsque des politiciens veulent avoir l’air de « faire quelque chose » au sujet du terrorisme, il y a beaucoup de mauvaises idées.

Le cœur de cette initiative est un plan pour encourager les plateformes en ligne à renforcer « la prévention, la détection et la suppression proactives des contenus illicites en ligne incitant à la haine, à la violence et au terrorisme ».  De manière insistante, ces idées sont présentées comme des « orientations et des principes ». C’est parce que tout repose sur le libre consentement. Sauf que la Commission a clairement dit que si ce système volontaire n’est pas adopté par des entreprises comme Facebook ou Google, elle promulguera de nouvelles lois pour leur forcer la main. La Commission est pressée de voir les résultats de ces efforts volontaires, et des projets de loi pourraient être mis sur la table dès mai 2018.

Une de ces mauvaises idées imposerait aux plateformes en ligne de travailler conjointement avec des signaleurs de confiance – « des entités spécialisées disposant d’une expertise en matière de contenu illicite ». Ils peuvent bien être experts, mais ils ne sont pas juges, ce qui implique que la Commission voudrait que Facebook et Google mettent des contenus hors ligne sans avoir besoin de se soucier de ce qu’un juge considérerait réellement comme illégal.

Mais la pire idée, et elle apparaît plusieurs fois dans les derniers plans de la Commission, est l’utilisation omniprésente et systématique de filtres de publication. Dans un document de 20 pages détaillant la proposition intitulée « Communication sur la suppression des contenus illicites en ligne – Vers une responsabilité renforcée des plateformes en ligne » l’accent est mis sur « l’utilisation des technologies pour détecter les contenus illicites ». En particulier, l’utilisation et le développement futur de la détection automatique et des technologies de filtrage sont encouragés.

Une des principales raisons pour lesquelles la Commission européenne place tant d’espoirs dans l’automatisation pour résoudre les problèmes de contenus illégaux est qu’elle croit apparemment que « dans le domaine du droit d’auteur, la reconnaissance automatique des contenus s’est avérée être un outil efficace depuis de nombreuses années ». Sauf que cela n’est pas vrai. L’eurodéputée Julia Reda (Parti pirate) a écrit un article de blog instructif qui détaille neuf façons bien distinctes dont les filtres de publication échouent. Ce faisant, ils causent de nombreux dégâts collatéraux, particulièrement en matière de droits fondamentaux.

Une réponse à cette démonstration fracassante de l’échec des filtres de publication est de concéder qu’ils sont imparfaits, mais dire ceci montre simplement que davantage de recherches sont nécessaires pour les améliorer. C’est l’argument classique du cherchez plus fort qui est souvent utilisé pour défendre la création de portes dérobées dans les logiciels de chiffrement. Bien que les experts en sécurité expliquent unanimement et de façon répétée qu’il n’est pas possible de créer une vulnérabilité qui soit utilisable seulement par les autorités et qui ne soit pas vulnérable aux attaques de criminels ou d’acteurs étatiques malveillants, les gouvernements persistent à croire qu’ils savent mieux que les experts, et que les entreprises devraient juste le faire. Et des vulnérabilités sont donc implémentées. Même si les gens qui comprennent le fonctionnement des filtres de publication expliquent patiemment qu’il est impossible de traduire l’extrême complexité du droit d’auteur dans les règles de filtrage pouvant être appliquées automatiquement et correctement, les autorités continuent de prôner ce supposé remède miracle.

Appelons cela le mirage de la « poudre de perlimpinpin numérique » – la croyance que l’on peut traiter tous les problèmes du monde réel avec de la technologie, et qu’ils seront résolus, juste comme ça. La Commission européenne est une grande adepte de cette poudre de perlimpinpin, comme le montre clairement sa demande de mettre en place des filtres de publication dans la directive sur le droit d’auteur et le nouveau cadre destiné à s’attaquer au contenu illégal. L’annonce de la semaine dernière est un signe inquiétant qu’elle est loin de comprendre que les filtres de publication ne sont pas une solution pratique pour la question du droit d’auteur en ligne, et qu’elle s’entête au contraire dans cette direction et l’étend désormais à d’autres domaines.

La Commission européenne est bien au courant que l’Article 15 de la directive sur le commerce électronique interdit explicitement aux États membres d’imposer « une obligation générale de surveiller les informations qu’ils transmettent ou stockent, ou une obligation générale de rechercher activement des faits ou des circonstances révélant des activités illicites » En mettant en avant la « responsabilité avancée des plateformes en ligne », comme le fait la première page de la communication du 29 septembre, la Commission semble souligner que sa nouvelle approche impose dans les faits une « obligation générale » à ces entreprises de filtrer tous les contenus mis en ligne qui correspondraient à une vaste gamme de « contenu illégal ». On imagine aisément la Cour de justice de l’Union européenne invalider toute tentative d’inscrire cette « responsabilité avancée » dans la loi.

Au-delà du fait qu’ils ne fonctionneront pas et qu’ils sont illégaux du fait de la directive sur le commerce électronique, il y a une autre raison pour laquelle les filtres de publication de l’article 13 devraient être abandonnés : il n’existe aucune preuve de leur nécessité. Tout comme la Commission européenne a joyeusement propagé l’idée fausse selon laquelle le filtrage automatique fonctionne, elle a aussi docilement accepté la rumeur selon laquelle les copies non autorisées d’œuvres soumises au droit d’auteur seraient un désastre pour l’industrie du droit d’auteur et les artistes.

Comme nous l’avons récemment appris par la publication tardive d’un rapport capital qui a coûté à la Commission européenne la somme princière de 369 871€, les faits montrent le contraire. Il est évident que la Commission a essayé d’enterrer sa propre analyse, payée par les citoyens européens, probablement parce que les résultats ne convenaient pas à son projet d’introduire des peines toujours plus fortes aux infractions au droit d’auteur. Comme l’admet le rapport, globalement, « les résultats ne montrent pas de preuves statistiques solides d’une modification des ventes due au non-respect du droit d’auteur en ligne ».

Deux domaines spécifiques ont été touchés par le partage non autorisé : les nouveaux films ont été affectés défavorablement, tandis que pour les jeux, la consommation illégale a mené à plus de ventes légales. C’est un signe de l’approche biaisée de la Commission européenne sur ce sujet : ses économistes ont publié une synthèse à propos des effets négatifs du téléchargement sur les films, mais ont omis de mentionner l’effet positif qu’il avait sur les jeux.

Cette mauvaise foi rend encore plus irritant l’acharnement de la Commission à vouloir trouver une solution technologique illusoire à un problème inexistant. Si elle avait le courage d’admettre la vérité sur la nature non problématique du partage non autorisé d’œuvres soumises au droit d’auteur, elle n’aurait pas à promouvoir des propositions stériles comme les filtres de publication dont on sait qu’ils nuiront immensément au monde en ligne ainsi qu’au Marché unique numérique de l’UE.

 

OLPC France : Soutenez le projet de jeux sérieux à l’école Benfica au Brésil

Il y a quelques mois, nous publions une note de blog au sujet du projet 2C3B, qui nous tient à coeur.

Nous avions alors prêtés quelques ordinateurs XO à Charlotte, la porteuse du projet, pour l’aider à démarrer. Elle s’est emparée à fond des XO, de Scratch et de toutes les possibilités offertes par l’ordinateur ce qui a permis de donner une première impulsion dans cette communauté.

Une campagne de financement participatif est lancée aujourd’hui pour aller plus loin et équiper le collège.

Ce projet réunit les valeurs qui animent OLPC France, j’espère qu’il vous intéressera et que vous pourrez lui donner un coup de pouce ! Les enfants de l’école rurale de Benfica au Brésil comptent sur vous.

Gravatar de OLPC France
Original post of OLPC France.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Samsung DeX : Convergence et distributions Linux traditionnelles sur les Smartphones Galaxy

Bien que les smartphones Samsung Galaxy ne soient pas aussi ouverts ou libres d’esprit que le smartphone Librem 5 proposé, il existe une nouvelle alternative pour ceux qui souhaitent exécuter une distribution Linux traditionnelle sur leur smartphone Samsung Galaxy. Samsung a annoncé par le biais de leur smartphone DeX qu’ils commenceront à prendre en charge les systèmes d’exploitation GNU/Linux traditionnels sur les périphériques Galaxy, en complément d’Android. De par leur application  » Linux on Galaxy  » il sera possible d’exécuter des distributions Linux sur leur smartphone tout en tirant parti du noyau du téléphone. Ils y vont même avec la convergence, l’expérience utilisateur « Samsung DeX’ est é --lire la suite--

Fedora 27 facilite le déploiement des VM RHEL7 gratuitement

Pour ceux qui souhaiteraient utiliser Red Hat Enterprise Linux 7 dans une machine virtuelle pilotée par GNOME Boxes, vous pouvez le faire gratuitement maintenant avec Fedora Workstation 27. Red Hat a permis de déployer RHEL7 à partir du logiciel de virtualisation GNOME Boxes, même si vous n’êtes pas un client Red Hat payant. Tout ce qu’il faut, c’est un compte de développeur Red Hat gratuit. L’interface utilisateur de GNOME Boxes facilite, une fois connecté au programme Red Hat Developer, l’utilisation d’un « nombre infini de RHEL 7. x » sur votre système hôte Fedora Workstation 27. Détails via ce billet de blog de Debarshi Ray. Plus de détails sur l’inscription gratuite à l’abonnement de développeur Red Hat --lire la suite--

Ubuntu 17.10

Adam Conrad a annoncé la disponibilité d’une nouvelle version de la distribution populaire Ubuntu. Ubuntu 17.10, qui porte le nom de code « Artful Aardvark » change le bureau par défaut de Unity à GNOME. « Ubuntu 17.10, qui porte le nom de code ‘Artful Aardvark’, perpétue la fière tradition d’Ubuntu qui consiste à intégrer la dernière et les plus grandes technologies open source dans une distribution Linux de haute qualité et facile à utiliser. Comme toujours, l’équipe a travaillé dur tout au long de ce cycle, en introduisant de nouvelles fonctionnalités et en corrigeant des bogues. Sous le capot, il y a eu des mises à jour de nombreux paquets de base, y compris un nouveau noyau basé sur la version 4.13, glibc 2 --lire la suite--

Explorons le monde des services de Contributopia – Framablog

L’aventure Contributopia a pour but de poursuivre et d’approfondir le travail entamé lors de la campagne « Dégooglisons Internet ». Pour la première année de cette campagne, nous comptons donc continuer à ouvrir des services web alternatifs… mais en nous y prenant un poil différemment. Faire avec vous, pour faire mieux Hors de question de reprendre le […]

Contributopia : dégoogliser ne suffit pas – Framablog

Framasoft vous invite à un voyage exaltant : explorons ensemble des mondes numériques. Des mondes où les outils informatiques se conçoivent en collaboration, où les pratiques respectueuses essaiment et pollinisent, où s’ouvrent les portes de la contribution. Ne plus faire contre, pour faire autrement Après avoir conclu la campagne Dégooglisons Internet, une leçon s’impose : se réduire […]

Gérer un fichier .ovpn en ligne de commande avec Network Manager

Un mémo sur comment gérer un fichier .ovpn pour se connecter à un serveur OpenVPN en ligne de commande avec Network Manager sous Linux.

Installer le plugin OpenVPN pour Network Manager

  • Arch ou Manjaro :
  • sudo pacman -S networkmanager-openvpn
  • Debian, Ubuntu ou Linux Mint :
  • sudo apt install network-manager-openvpn
  • Fedora :
  • sudo dnf install NetworkManager-openvpn

Gérer un fichier .ovpn avec Network Manager en ligne de commande

  • Importer un fichier .ovpn avec Network Manager :
  • nmcli connection import type openvpn file /chemin/du/fichier/exemple.ovpn
  • Activer la connexion au serveur OpenVPN :
  • nmcli connection up exemple
  • Avoir des informations sur la connection au serveur OpenVPN :
  • nmcli connection show exemple.vpn
  • Déconnecter la connexion au serveur OpenVPN :
  • nmcli connection down exemple.vpn
  • Supprimer le fichier .ovpn :
  • nmcli connection delete exemple.ovpn
  • Afficher l’aide :
  • nmcli connection --help

via cyberciti.biz